2006/2016 : Prospective nationale de recherche urbaine - 6ème Journée d’études - Sociétés urbaines

Publié le par LISST


Lundi 20 Juin 2016
Amphithéâtre Turing, Université Paris Diderot, Bâtiment Sophie Germain, Paris 13ème

Cette journée d'étude est organisée dans le cadre de la démarche de prospective nationale de recherche urbaine engagée par le CNRS (PNRU). L’observation des sociétés urbaines, des forces de cohésion ou au contraire de fragmentation qui les traversent et les travaillent, sera au cœur des communications et des débats. Qu’est ce qui unit les sociétés urbaines, qu’est ce qui les sépare ? En quoi et sous quelles conditions et formes, la ville fait-elle société ? La ville est-elle un lieu d’intégration et de socialisation ou au contraire d’exclusion et de repli ? Toutes ces questions devraient animer notre journée. Des textes devenus des classiques (Chamboredon et Lemaire, 1971) ont souligné il y a déjà quelques décennies que la proximité spatiale n’était pas synonyme de proximités sociales. Aujourd’hui, de nombreuses voix s’élèvent pour souligner la force des dynamiques centrifuges qui divisent la société. Le 20 juin, nous débattrons de ces enjeux sociétaux à partir des contributions de collègues, représentants différentes disciplines, et faisant appel à différentes approches et méthodes.


La journée sera structurée autour de trois séances thématiques :

1- Espaces publics et lien social
Que nous disent les espaces publics du lien social dans la ville ? Qu’est-ce que les pratiques ou non-pratiques de l’espace public révèlent sur les rapports de pouvoir au sein d’une société, dans des contextes urbains et culturels différenciés ? Quels sont les acteurs institutionnels et informels qui interviennent et en façonnent les usages ? Quelles sont les limites des espaces publics dans des contextes de sociétés contrastées et marquées par l’émergence de problématiques nouvelles, par exemple environnementales ?
Sont envisagées pour cette séance des interventions sur des espaces publics coercitifs, sur l’évolution du droit des espaces publics, sur les liens entre politiques urbaines et inégalités sociales, sur le rôle des politiques foncières dans la production des espaces publics.


2- Des mobilisations sociales à la mobilisation généralisée dans la gestion de la ville ?
Les mobilisations sociales questionnent-elles la capacité de la ville à inclure ou exclure ? Que nous disent-elles des forces de fragmentation et d’exclusion à l’œuvre ? Quel rôle certaines mobilisations jouent-elles pour lutter contre l’exclusion ?
Sont envisagées pour cette séance des interventions sur l’évolution des formes de mobilisation et de luttes urbaines, sur la mobilisation et la participation comme outil de gestion de la ville, sur la mobilisation comme facteur de construction de l’espace public.


3- Ce qui fait et défait la société urbaine
Dans une perspective à la fois historique, prospective et internationale, il s’agit d’interroger ceux qui considèrent que la ville ne peut pas faire société. Si une tradition sociologique bien établie considère que la densité urbaine produit du lien social, d’autres analyses et d’autres expériences mettent au contraire en évidence des formes de défiance, de rejet et de contournement des villes, dont les manifestations sont susceptibles de s’accentuer avec la montée d’un certain nombre de risques et de tensions associés à la croissance urbaine.


Les intervenants de cette séance mettront en perspective et questionneront les formes de « détestation de l’urbain », d’urbaphobie et de rejet de la ville dite « mal aimée » dans diverses régions du monde.


9h00-9h15 Accueil (café)

9h15-9h30 Introductions :
Nathalie Blanc (LADYSS CNRS Université Paris 7), Stéphanie Vermeersch (LAVUE CNRS Université Paris 10)

9h30-11h. Espaces publics et lien social
-Des espaces publics à la ville publique : chantiers de recherche », Antoine Fleury (CNRS-Géographie Cité)
-« Délocaliser le concept d’espace public », Marie Gibert (Université Nationale de Singapour) et Myriam Houssay-Holzschuch (Université de Grenoble-Alpes, UMR PACTE)

11h00-11h30 Pause
Discutante : France Guérin-Pace (UR 12 INED)

11h30-13h. Des mobilisations sociales à la mobilisation généralisée dans la gestion de la ville ?
- Mobiles des mobilisations et mobilisations mobiles. Défis des sociétés urbaines émergentes », Agnès Deboulet (Université Paris 8, UMR Lavue)
- Indignados, Occupy, Nuit Debout : comment (re)penser les mouvements sociaux urbains depuis 2011 », Héloise Nez (Université de Tours, UMR CITERES)
Discutante : Véronique Dupont (CESSMA IRD Université Paris 7)
13h00-14h00 Déjeuner

14h-16h. Ce qui fait et défait la société urbaine
-Villes détestées, villes à fuir ou à réformer. L’urbaphobie comme moteur de l’urbanisation des sociétés occidentales (19e-20e s), Arnaud Baubérot (Université Paris Est Créteil Val de Marne, Centre de recherche en histoire européenne comparée)
-Approches anti-urbaines et réalités sociales dans quelques métropoles des pays émergents, Isabelle Milbert (Graduate Institute, Genève & CEIAS, Paris)
-Spatialités, temporalités et acteurs de la ville mal aimée : pistes pour la recherche urbaine, Joëlle Salomon-Cavin (Université de Lausanne, Institut de Géographie et Durabilité)
Discutant : Emmanuel Bellanger (CHS CNRS Université Paris 1)

16h-17h. Discussion générale et conclusions


Merci de bien vouloir vous inscrire en ligne à l’adresse suivante :
https://www.inscription-facile.com/form/FnfucEDnrag3Xw99W5It

http://sfhu.hypotheses.org/2610