10/03/2016 : la Découvrade sur le thème « Demain, comment travailleront les agriculteurs ? »

Publié le par LISST

DEMAIN, COMMENT TRAVAILLERONT LES AGRICULTEURS ?
Jeudi 10 mars 2016 à 20h15
Centre International de Conférences de Météo France, 42, avenue Gaspard Coriolis, Toulouse.

Inscrivez-vous ICI

En France, l’agriculteur d’aujourd’hui fait-il vraiment le même métier que son grand-père, qui cultivait la même parcelle ? Ou bien tout a-t-il tellement changé dans sa vie quotidienne, dans son engagement physique, dans les outils qu’il utilise, dans les formes d’investissements nécessaires, dans les formations requises, dans les modes d’organisation professionnelle, dans les surfaces cultivées, dans les circuits de distribution … que l’on devrait plutôt y reconnaitre deux métiers presque totalement disjoints ?

Qu’en sera-t-il à l’avenir ? Peut-on identifier des tendances lourdes d’évolution ou des signaux faibles qui, selon les continents, laisseraient percevoir un ou des futurs possibles ? Les 50 ans à venir seront-ils aussi bousculés que les 50 ans passés ? Sans doute, mais peut-on être plus précis quant aux changements en cours et ceux à venir ? Au moins quant à leurs causes et à leurs sens ?

C’est François PURSEIGLE, Professeur des Universités, enseignant-chercheur à l’ENSAT, qui a accepté de tenter de répondre lors de la prochaine Découvrade à ces questions difficiles mais essentielles. Qu’il en soit remercié !

La partie artistique sera assurée par Dominique GUILLO, animateur d'atelier d'écriture depuis 2010.
Il organise des scènes Slam pour les adolescents et des soirées poésie pour tous, où l'imaginaire individuel est mis à l'honneur. Il a publié deux livres de photo-poésie.
Sa performance sera accompagnée par le violon magique de Camille Sabathier, « Tant les idées de demain, ont déjà leur musique... ».

La soirée et le débat public seront animés et modérés par Max LAFONTAN, Directeur de Recherches émérite Inserm, Institut des Maladies Métaboliques et Cardiovasculaires, Académie des Sciences Inscriptions et Belles Lettres de Toulouse.

La soirée est gratuite et ouverte à tous. Se munir d’une carte d’identité.
Attention, une carte d’identité sera exigée au poste de garde.

Publié dans rencontre, Débat